France [Meurtre]: Un enseignant décapité pour avoir caricaturé le prophète Mahomet

C’est le vendredi 16 octobre 2020 qu’un enseignant d’histoire-géographie au collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine en France a été décapité pour avoir caricaturé le prophète musulman, Mahomet.

En effet, l’enseignant tué avait, dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, montré des caricatures du prophète musulman à ses élèves. Samuel Paty était père d'un enfant.

Selon le parent d’un élève, “ c’est un prof qui avait l’habitude de parler aux élèves de l’Islam, des caricatures et ce n’était pas sa première fois ”.

À en croire une source proche de l’enquête, l’agresseur a crié : “ Allah Akbar ”, avant d’être tué par les forces de l’ordre.

“ Il était armé d’un couteau. Une pièce d’identité a été retrouvée sur lui. Il s’agit d’un jeune russe tchétchène de 18 ans, né à Moscou. Il était connu pour des antécédents de droit commun, mais disposait d’un casier vierge. Malheureusement, il n’était pas connu pour sa radicalisation ”, apprend-t-on des sources proches d’enquêtes.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) s’est aussitôt saisi de l’enquête, ouverte pour “ assassinat en relation avec une entreprise terroriste ” et “ association de malfaiteurs terroriste criminelle ”. Neuf personnes ont été placées en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi. Parmi elles figurent deux parents d’élève notamment un homme et son épouse, roux du collège où travaillait la victime.

Notez que la représentation des prophètes est strictement interdite par l’Islam sunnite. Ridiculiser ou insulter le prophète Mahomet “ est passible de la peine de mort dans certains pays musulmans ”.